branchement auto radio
Divers

Guide pour brancher un autoradio sans fiche ISO

C’est un problème que beaucoup de propriétaires ont souvent rencontré. Avec une voiture d’occasion, il se peut que l’ancien propriétaire ait retiré l’autoradio, vous forçant à refaire toute l’installation. En 1992, la procédure d’installation des autoradios a été normalisée avec la norme ISO 10487. C’est un système de branchement prédéfini et qui se ressemble d’une voiture à une autre. C’est une constante d’une marque à une autre. Mais avec une voiture d’occasion, il se peut que vous ne voyiez pas ce système. Quelles sont alors les solutions à votre disposition ?

C’est quoi une connectique ISO ?

Prenons l’exemple d’un autoradio 2din. Que ce soit un modèle classique ou Android, vous avez 4 connectiques à l’arrière. Prenons l’exemple d’un modèle Android. Le connecteur le plus reconnaissable (souvent désigné par connecteur A) c’est l’alimentation de votre appareil. Ce connecteur se compose généralement de 8 fils avec des couleurs très distinctes.

D’ailleurs des détrompeurs sont présents pour vous indiquer où brancher les fils. Respectez attentivement les codes couleur. D’une manière générale :

  • Rouge : alimentation principale
  • Jaune : alimentation permanente
  • Orange : éclairage
  • Bleu : antenne électrique
  • Noir : masse
  • Gris : la gestion du volume

Après vous avez la seconde connectique le plus importante, celui des haut-parleurs (que l’on désignera par connecteur B). Ici, il faut faire attention aux pôles + et -. Jusqu’ici le branchement ressemble à celui d’un autoradio ordinaire. Avec un modèle Android, vous avez en plus les connecteurs C et D, ce sont ceux en rapport avec toutes les fonctions multimédias (Lecteur CD, auxiliaire, Bluetooth…)

Le branchement sans fiche ISO

Il s’agit d’une démarche particulièrement fastidieuse et ardue. Lors de l’installation, vous devez être très méticuleux. Justement, la fiche ISO a été conçue pour rendre le branchement plus facile et accessible. Mais parfois il faut faire sans. Vous devez alors procéder par étape.

Faire la différence entre alimentations et haut-parleurs

Vous le remarquerez sans doute très facilement. Les fils d’alimentations possèdent des couleurs très éloquentes (dans un connecteur ISO). Sans, c’est un vrai nœud gordien. Ne confondez surtout pas avec les connectiques haut-parleurs. Une fois que vous avez trouvé les différences, branchez les fils d’alimentation un à un. Pour faire la différence entre les masses, l’alimentation principale et permanente, il est conseillé de lire attentivement le manuel d’installation.

Utilisez un multimètre lors de cette opération. Pour les fils des haut-parleurs, cela devrait être plus simple. Mais ne confondez jamais les bornes + et -.

Et pour les commandes au volant ?

Sans fiche ISO, c’est un vrai travail de fourmi. Dans le jargon électronique, on se réfère à ce genre de connexion sous l’appellation Key 1 et Key 2, les câbles qui assurent la liaison aux commandes au volant. Mais si c’est important pour vous, vous devez acheter un petit composant que l’on appelle un adapteur Can Bus (puis réglage via menu SWC).

Les outils nécessaires pour le branchement sans fiche ISO

Pour effectuer ce type de branchement, il est utile d’avoir de bonnes bases en électroniques. Cela implique également d’avoir de bons outils. À commencer par un ruban adhésif. Très utiles pour isoler chaque fils lors de l’installation. Un multimètre est également nécessaire. Comme parfois il n’y pas de codes couleur, c’est la tension délivrée par chaque fil qui servira à faire la différence entre masses, alimentation principale, permanente… Pour renforcer votre installation, prenez avec vous des dominos. Ce sont des outils très utiles pour la sécurité de l’installation.

You may also like...